Camping des bords du lac d'Issarlès

Camping des bords du lac d’Issarlès

LA COMMUNE

HISTOIRE

Au pied du suc de Cherchemus (1343 m), le lac d’Issarlès n’occupe pas, comme on pourrait le croire, le cratère de cet ancien volcan. Il comble par contre un cratère né d’une violente explosion souterraine produite par la rencontre d’une nappe d’eau et d’une colonne de magma montante. La lave en fusion créa en effet, en rejoignant la surface, une fissure par laquelle l’eau pénétra, se transformant en vapeur. Soumise à une pression énorme, celle-ci fit exploser la fissure, et donna naissance à un profond cratère de forme tronconique. Les débris de l’explosion, en retombant, comblèrent en partie la cheminée et formèrent une sorte de croissant en préiphérie. Les eaux anvahirent alors le cratère pour former un lac naturel d’une grande profondeur (138 m) eu égard à sa taille (90 ha). L’explosion qui donna naissance au lac d’Issarlès n’est pas datée à ce jour. Elle se serait produite voilà un million d’années.

Objet de culte au début de notre ère, le lac passa alternativement aux mains des abbayes et des seigneurs jusqu’à la Révolution. Plusieurs projets le concernant furent d’abord sans suite. On envisagea de l’assécher en 1883, de détourner ses eaux dans la Loire, l’Yonne et la Seine pour alimenter la ville de Paris en proie à la sécheresse en 1900. Le projet de centrale hydro-électrique envisagé dès 1919 par la Compagnie électrique Loire et Centre fut réalisé en 1953 par EDF, malgré le classement du lac en 1935. Il consiste à alimenter la centrale de Montpezat grâce à des canalisations souterraines passant sous la ligne de partage des eaux entre l’Atlantique et la Méditerranée. La première conduite relie la Veyradeyre au lac d’Issarlès. Partant du plan d’eau, la seconde conduite rejoint la Loire au barrage de Lapalisse. La troisième descend la Fontaulière où se trouve une centrale hydro-électrique souterraine puis un barrage. Les lâchers d’eau permettent, en période estivale, de grossir le faible débit de la rivière Ardèche. Ils invitent en contre-partie, à s’aventurer avec prudence dans le lit de la Fontaulière entre Montpezat et Pont de Labeaume.


…………………………………- Camping Les bords du lac d'Issarlès - Tel : 04 66 46 20 70 (saison) 04 66 46 20 06 (hors saison) - - Contact

- Haut de page - Accueil - Aide - Mentions légales -